Médecine Esthétique : injections
Médecine Esthétique Injections de Botox et Acide Hyaluronique
Epilation laser
Epilation laser Tous types de peaux

Contact

Acide hyaluronique

L’acide hyaluronique entre dans la composition du derme et fait parti des macromolécules extracellulaires du tissu conjonctif. C’est aujourd’hui la molécule la plus utilisée pour le comblement des rides.

Cette molécule gélifiante assure la régulation du bilan hydrique de notre organisme, sa protection anti-inflammatoire, cicatrisante, bactéricide et régénérative. Ses propriétés sont étonnantes : elle est capable d’absorber plus de 500 fois son poids en eau. À ce titre, elle permet de maintenir le taux d’humidité dans la peau en retenant l’eau comme une éponge naturelle. Ainsi, l’hydratation de la peau est maintenue dans les tissus et forme le volume du visage. Au fil du temps, la peau se déshydrate et se fragilise, car le taux de renouvellement de cette molécule diminue avec l’âge, de 8 à 10 % par décennie. Le collagène présent dans la peau diminue également, engendrant un vieillissement du visage par perte de fermeté, de volume et d’élasticité et l’apparition de rides. Les zones du visage concernées au premier chef par cet affaissement sont les yeux, les joues, le menton et tempes : c’est là que la fonte des volumes du visage est la plus observable, lui donnant un aspect vieilli et fatigué. Des facteurs extérieurs contribuent à diminuer la durée de vie de cette molécule, déjà très brève, comme le tabagisme entraînant une mauvaise vascularisation et l’exposition au soleil.

Présentation de l’acide hyaluronique

L’utilisation de l’acide hyaluronique redonne immédiatement à la peau volume, élasticité et hydratation. On l’emploie en mésothérapie, pour corriger rides, ridules et sillons, et pour agir sur la volumétrie, par exemple pour contrer le relâchement du bas du visage. D’autres emplois sont fréquents pour rajeunir les mains et le cou. Le produit s’associe très bien au Botox® dont l’action paralysante est complémentaire.

L’utilisation de l’acide hyaluronique est donc indiquée pour combler les rides et sillons du visage et en remodelage des lèvres, des tempes, du menton ou des pommettes qui en seront repulpés.

Grâce aux injections de ce produit sous la peau dans les zones ayant perdu en volume, le visage retrouve ses formes initiales, en remplaçant la perte de tissus sous-cutanés par l’acide hyaluronique.

L’action de l’acide hyaluronique en médecine esthétique

L’acide hyaluronique, obtenu par biosynthèse (origine non-animale) , a l’aspect d’un gel viscoélastique transparent et homogène. Son utilisation ne pose pas de risque d’infection, car il est stérile et ne nécessite pas de test de tolérance. Selon la correction souhaitée, on utilisera des formes différentes plus ou moins réticulées. Pour le lissage des rides fines (front, glabelle, rides de la patte d’oie) , on choisira une formule très fluide et très fine. Pour redonner du volume et sculpter le visage ou traiter le sillon naso-génien, on utilisera une formule donnant plus de volume.

Le traitement s’effectue après l’application d’une crème anesthésiante locale ou une injection de xylocaïne qui rendront les injections presque indolores. Elles sont réalisées à l’aide d’une aiguille d’une canule, sous la peau ou plus profondément. Il faut compter entre une demi-heure et une heure par séance. Dans les heures qui suivent le traitement, on observe un léger durcissement du gel. Un gonflement de faible intensité peut apparaître. Ces phénomènes sont dus à l’installation du produit et s’estompent rapidement. Il est conseillé d’éviter le soleil pendant quelques semaines. Les résultats sont immédiats et seront stabilisés un mois après les injections.

La durée de vie du produit, qui se dégrade lentement dans la peau, est variable selon le type d’acide hyaluronique utilisé et le type de zone traitée. Il est donc possible de réitérer les injections une fois leurs effets estompés. La durée moyenne des résultats est de 6 à 18 mois (six mois pour les lèvres, fortement vascularisées et mobiles).

La séance d’injection d’acide hyaluronique

Contre-indications

Les très rares complications survenant à l’utilisation de ce produit sont toujours réversibles, les produits se dégradant peu à peu dans la peau. Certains patients peuvent présenter momentanément de légères rougeurs, un léger gonflement ou des hématomes aux points d’injection. La formation possible de petits granulomes aux points d’injection disparaît au fil des semaines.

Les contre-indications s’adressent aux personnes souffrant de certaines maladies auto-immunes, présentant des allergies au produit ou des troubles de la coagulation sanguine.

Il ne sera pas utilisé chez les femmes enceintes.