Médecine Esthétique : injections
Médecine Esthétique Injections de Botox et Acide Hyaluronique
Epilation laser
Epilation laser Tous types de peaux

Contact

Traitements laser / Varicosités

Des varicosités (télangiectasies) bleues ou rouges de diamètre variable peuvent toucher les femmes ou les hommes. Elles sont situées en général sur les jambes, mais peuvent être présentes sur d’autres parties du corps. Assez inesthétiques, elles peuvent être traitées par le laser vasculaire qui supprime ces dilatations des veinules intradermiques. Les varicosités bleues ont un diamètre compris entre 0, 5 et 2 mm, les varicosités rouges ont un diamètre inférieur à 0, 5 mm. Leur profondeur est variable, ce qui peut rendre le traitement difficile.

Moins larges et plus superficielles que les varices, les varicosités peuvent affleurer à la surface cutanée, parallèlement, ou s’infiltrer plus en profondeur sous le derme ou dans les tissus intramusculaires.

La condition pour pouvoir traiter ces varicosités est qu’il n’y ait pas d’insuffisance veineuse associée, qui induirait la présence de varices sous-jacentes responsables de récidive rapide. Avant d’envisager un traitement, il convient donc d’effectuer un bilan phlébologique et de faire pratiquer un écho-doppler veineux auprès d’un médecin spécialisé.

Une fois ce bilan réalisé, il est possible de démarrer le traitement pour éradiquer les varicosités disgracieuses. Le laser permet de les supprimer par l’action de la lumière qu’il émet, qui est captée par l’oxyhémoglobine des vaisseaux à supprimer. Les varicosités disparaissent par photo-coagulation. Plus le traitement est démarré tôt, plus il évite que des varicosités fines, disposées en nappes ou en tâches, ne s’étendent. Le laser est particulièrement indiqué dans ce cas, car le traitement classique par micro-sclérose, à l’aide d’aiguilles, est impossible en raison du diamètre très fin de ces petites veinules dilatées.

Les lasers vasculaires Nd : Yag sont les plus performants pour traiter les varicosités bleutées ou rouges, de petit à moyen calibre. C’est celui utilisé par le Docteur Dbouk à son cabinet. La lumière du laser cible l’hémogobine (rouge) et la mélanine (noire) , ce qui permet de refermer ou de coaguler les vaisseaux même situés en profondeur. Ils seront éliminés ensuite par le corps en quelques jours voire quelques semaines, en devenant presque noirs parfois avant de s’éliminer. Selon les patients et la résistance des vaisseaux, il faut compter 3 ou 4 séances pour un bon résultat.

Le laser Nd : Yag utilisé par le Dr Dbouk agit par photo-thermolyse sélective, ce qui signifie qu’il cible uniquement les parois et l’hémoglobine des vaisseaux à supprimer. Par la chaleur qui est distribuée par le rayon lumineux, les vaisseaux sont vaporisés ou carbonisés selon le réglage de l’appareil, en mode pulsé ou continu. Son efficacité est grande, car le faisceau lumineux permet d’atteindre les varicosités en profondeur, sans léser la peau par ailleurs. Le Dr Dbouk effectue des réglages afin d’adapter la durée d’impulsion du laser à la taille des vaisseaux ciblés.

Ce laser est préconisé pour le traitement des petites varicosités rouges ou bleues, de petit à moyen calibre et situé en surface, qui ne peuvent pas être traitées par sclérothérapie à l’aide d’aiguilles et de seringues. On le recommande en particulier pour supprimer les petites veines en forme d’étoile.

Avant la séance, il est obligatoire d’éviter l’exposition au soleil, car une peau bronzée court un risque de dépigmentation avec le laser ou de brûlure.

Pendant la séance, le port de lunettes de protection est obligatoire. Le patient ressent des picotements légers le long de la veine traitée, qui s’estompent ensuite. Des rougeurs, un gonflement et de petites ecchymoses passagères peuvent apparaître dans les 48h après la séance, sans gravité. Le résultat définitif peut prendre quelques semaines à s’installer.

Après la séance, des précautions s’imposent : pas d’exposition solaire, ni aux sources de chaleur telles que bain, sauna ou activités intensives pendant 48h. On évitera de croiser les jambes en préférant une position permettant de les surélever. Le port de vêtement de compression pendant 3 jours est bénéfique ainsi que l’application de protection sur la peau.

Grâce au réglage personnalisé du laser en fonction du patient, les risques du brûlure cutanée sont très rares. Des troubles de la pigmentation surviennent en cas de peau bronzée, il faut donc éviter une séance laser tant que la peau présente encore des marques de bronzage. En cas d’apparition de marques plus foncées ou plus claires, il faut attendre quelques semaines pour les voir disparaitre. Il convient cependant de suivre les recommandations d’évitement solaire pendant 2 semaines minimum après le traitement.

Si vous êtes atteint d’une maladie veineuse, les varicosités risquent de réapparaître ce qui nécessitera une ou des séances d’entretien. Au démarrage, le protocole de traitement par laser Yag préconise 1 à 3 séances espacées de 8 semaines entre chaque.

Par principe, le laser n’est pas pratiqué sur les femmes enceintes ou allaitantes, les peaux lésées, bronzées ou de phototypes élevés (V, VI) ni sur les personnes souffrant d’insuffisance veineuse qu’il convient de traiter auparavant.

Des traitements médicaux et chirurgicaux existent pour traiter les varicosités. Le laser intervient lorsqu’ils sont inefficaces ou impossibles à mettre en œuvre (allergie aux produits) , ou en complément de la sclérose par aiguille.